mercredi 14 avril 2010

Two Door Cinema Club

Ils sont tous les trois originaires d’Irlande du nord, leur nom vient d’un cinéma de quartier : le Tudor.
Le groupe s’est formé en 2007 et ils ont sorti cette année leur premier album, Tourist History, sous le label le plus tendance du moment, Kitsuné (Hot Chip, Klaxons). Leur premier morceau, le percutant I Can Talk tourne en boucle sur nos platines en ce moment et le clip (une découverte de F.) est très imaginatif. On pourrait les classer dans la catégorie electro-rock-pop-indé.
Le mieux est de les écouter pour se faire une idée et sans doute vous aurez leur mélodie en tête à la fin de la journée. On retrouve chez Two Door Cinema Club ce qui nous fait aimer les Vampire Weekend, une pop joyeuse et quelques ruptures de rythme bien senties. Tourist History est certes un peu uniforme et parfois répétitif, mais on ne s’en lasse pas. D’ailleurs, ses auteurs le reconnaissent, cet album est une concession à la scène, ils n’ont gardé que les titres les plus efficaces en live. Las, leur concert de février était complet ! Les amateurs ne manqueront pas leur prochain passage en France, lors de la Rock N Beat Party II qui se tiendra le samedi 17 avril prochain à Bourges ou, plus tard, à Rock en scène, le samedi 28 août aux cotés de LCD Soundsystem.
En attendant vous pouvez toujours faire un tour sur le très bon service de musique en ligne Spotify où leur album est disponible en libre écoute, ainsi que certains remix de la maison Kitsuné.
GV



Image et vidéo : les trois membres du groupe TDCC (source ici), clip du morceau I Can Talk (source youtube).
Blogger

4 commentaires:

  1. Un très bon groupe en effet. J'aime beaucoup leur premier tube : "Something good can work" ainsi que "Undercover Martyn".
    Concert le 3 juin à La Cigale à Paris, soit dit en passant…

    RépondreSupprimer
  2. les TDCC sont dans la nouvelle vague avec les Yeasayer qui cartonnent bien en ce moment avec leur très bon album Odd blood...

    RépondreSupprimer
  3. Ils ont l'air bien jeunes ceux-là...! Mais bon clip, rien à redire.

    RépondreSupprimer